Non ne vous laissez pas berner par tout ce charabia infernal, vous n'y verrez rien de véritable sauf le fait que Otoko est une école pour garçon. Otoko vit le jour pour on ne sait quelle raison mais une chose est certaine, le directeur adorait son école. Ce fut le seul à croire qu'un beau jour de véritables élèves provenant du monde entier viendraient marcher dans ses couloirs et écouter ses cours mais personne ne le crut véritablement... L'école passa de génération en génération, accueillant de l'élite, des enfants riches mais aussi des enfants plus pauvres, les éduquant à la vie de façon souvent drastique... En fait, si vous avez déjà été étudiant là-bas vous savez déjà surement que vous ne pouvez y faire confiance à personne car même les profs peuvent être... Louches ?! Vous devrez choisir entre un des trois dortoirs principales de l'école pris en charge par un professeur précis et vous allez devoir courir vite en cas de problème... etc...
Yuu R. Kaito
Imbécile de Fondateur mais dieux des codes ~
Koro Juùri
Administrateur Sadique à la méchante belle gueule.
Kasumi Yamada
Mascotte dangereuse et carotte du forum



 

Partagez | 
 

 Chambre N°2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Messages : 51
Points : 140
Date d'inscription : 24/06/2012

MessageSujet: Chambre N°2 Lun 25 Juin - 19:04



Chambre N°2


Chambre de Akise Aru & Mael Saddler
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://otoko-gakuen.forum-canada.com
Otoko Gakuen
avatar
Maël Saddler

Messages : 21
Points : 23
Date d'inscription : 26/06/2012
Age : 24

MessageSujet: Re: Chambre N°2 Mer 27 Juin - 5:27

Je n'avais même pas eu le temps d'allé demander dans quel chambre je me trouvais que le garçon devant moi me tendais une clef avec un sourire. J'en conclu donc qu'il s'agit de mon colocataire . . . Il était si pressé que ça de savoir qui je suis ?

"Hmmm . . . Merci, c'est sympa de l'avoir prise pour moi !"

Je pris la clef doucement de sa mains pour la mettre de suite dans ma poche afin d'évité de la perdre malencontreusement.
Je le vis, en suite, partir en direction des dortoirs alors que moi je restais la, planter comme un benêt. Je repris donc mes esprit et me mis a le suivre avec tout mes sacs sur le dos.

On traversa plusieurs long couloir qui se ressemblait tous, on monta des marches, passa devant de nombreuse porte quand mon colocataire, au nom encore inconnu, S’arrêta devant une porte bien précise, je m'approcha doucement de lui sans rien dire, ne sachant pas trop comment m'y prendre avec lui. Ça fait tellement longtemps que je n'ai pas fréquenter de jeune que j'ai peur de dire des trucs inutiles et banal . . . Mais passons !

Nous fîmes notre entré dans se qui serait désormais notre nouvelle chambre, une grande pièce avec deux bureau, deux commodes . . . Bref tout en double quoi ! Il me fallu un instant pour réaliser qu'il s'agissait de mon nouveau chez moi ! Comment mon père avait il pu me payer une tel école ? Je sortis vite de mes penser puis posa mes sacs au sol pour me tourner vers mon colocataire.
Je le regardais pour la première fois de la tête au pied, sans vraiment être discret je l'accorde, pour en conclure qu'il étais plutôt pas mal . . .
Sentant qu'un blanc s'installait dans la pièce je me mis a me replacer les cheveux qui étais mal mis puis lui demanda un peu maladroitement

"Tu . . . Tu a une préférence pour les lits ou . . . Au fait moi c'est Maël, et toi tu est ?"

Je lui tendais la mains tout en disant cela mais réalisa qu'en fait, mon prénom, il le connaissait déjà ! Je me sentis terriblement bête a cet instant précis ! J'eu petit rire nerveux, me donna une claque intérieure pour me remettre les esprit en place puis lui afficha un sourire made un Maël. Espérons qu'on s'entendra bien . . .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otoko Gakuen
avatar
Akise Aru

Messages : 25
Points : 29
Date d'inscription : 26/06/2012
Age : 24

Information ♪
Statuts de couple :: Célibataire.
Vos Relation :

MessageSujet: Re: Chambre N°2 Mer 27 Juin - 8:08

    Marchant avec lenteur dans les couloirs avec les valises dans les mains, j'entendais mon colocataire me suivre donc j'en était satisfais. Après être devant notre chambre, on dévérouillais et une fois dedans, je posais mes valises afin de poser mes mains sur mes hanches et regarde de droite à gauche et observer la pièce. C'était assez spacieux donc je n'avais pas à me plaindre. Je tournais la tête vers mon colocataire qui me demandais avec hésitation si j'avais une préférence pour les lits et se présentait avant de se rendre compte que je savais déjà son prénom en faite.. Ce qui avait eus le droit de me faire sourire, amusé par ses réactions. Je pense que je ne vais pas m'ennuyer avec lui, c'est déjà un bon point non ? Il n'a pas l'air très méchant donc je n'aurais pas à me battre avec, je pense qu'il aurait très vite cerner mon vrais caractère mais à ça, celui là est enterrer pour l'instant et puis faudra vraiment me pousser pour que je pète de nouveau un câble... Il n'a en plus pas l'air d'être un enfant de bourgeois pourris gâté donc pour moi c'est très soulageant. Le jeune homme attendait visiblement une réponse et je me repris alors de mes pensés afin de lui serrer quand même la main. J'ai pas oublier d'être polis quand même, ce qui jamais arrivera. Je me suis tellement fais punir sur ma manière de me comporter que maintenant je connais tout par coeur, de ce qu'il faut pas dire, pas faire devant les autres..Je crois que jai eus ma dose de SadoMaso de ma vie, merci.

    "
    Eh bien Maël... Je me nomme Akise Aru, enchanté."

    Je me retenais de pas lui faire un baise main car bon, c'est un mec quoi.. Il va peut-être mal le prendre après tout. Je lâchais sa main et prenais mes valises pour ensuite les poser sur un lit prêt d'une fenêtre, j'ouvrais mes valises et tournais ma tête vers Maël afin e nouveau lui sourire doucement pour afin lui répondre à sa première phrase qui était pour les lits. Je préfère largement être à coté d'une fenêtre, me demander pas pourquoi, c'est peut-être parce que je suis claustrophobe quelque part ? j'en sais trop rien mais ça me fais du bien d'avoir ce genre de chose prêt de moi, je suis plus prêt pour pouvoir l'ouvrir ou fermer et surtout prendre l'air.

    "
    Je prend celui-là. ça ne te dérange pas j'espère ?"

    Puis je commençais à déballer mes affaires. D'habord mon violon que je plaçais prêt de moi pour ensuite sortir mes affaires. Je me dirigeais vers une armoire et rangeais mes hauts , mes jeans et sci dans cet grand espace. Bon, au moins, je ne risque pas d'entasse mes affaires n'importe comment ! En prenant mes dernière affaire, un couteau y tombais sur le sol, provocant un soudain silence dans toute la pièce alors que je m'imobilisais. Merde. Je me baissais pour ramasser mon couteau et le mettre dans ma poche sans rien dir,e je n'avais pas à me justifier. Je terminais en silence mon rangement puis je fermais mon armoir, regardant le vide. Bon, trouve vite un sujet avant qu'il te pose une question indiscrète.

    "
    Sinon, d'où viens-tu ?" Lui demandais-je, me tournant vers lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otoko Gakuen
avatar
Maël Saddler

Messages : 21
Points : 23
Date d'inscription : 26/06/2012
Age : 24

MessageSujet: Re: Chambre N°2 Jeu 28 Juin - 11:54

Je me sentis terriblement bête quand je vis que mon camarade c’était mis a sourire a ma présentation mais il pris ma mains tout de suite après pour se présenter. Je lui fis a mon tour un sourire lorsqu'il me fis un baise mains je ne pus refouler des rougeurs apparaître ! Etant habitué a être a l'autre place on ne m'avais encore jamais fait de baise mains, une grande première ! Pas que ça m'ai déplus, bien au contraire. Haaaannnn Ca y est, je me perd dans mes penser ! Je me mis une grande claque intérieure pour reprendre mes esprit. Pendant se temps Akise s'en alla vers l'un des deux lits, celui le plus proche de la fenêtre, et y posa ses affères. Il me toisa un instant puis me demanda si cela ne me gênais pas qu'il prenne celui ci. N'aillant jamais aimer dormir près d'une fenêtre a cause des rayons qui y passait la matin je lui répondis qu'il pouvais le prendre sans problème.
Chacun de notre coté on commença a déballé nos affères, prenant nos marques avec nos nouveau lieux. Quand j'eu sortis tout es vêtements que j'avais pris je pu me tourner vers les dernière choses qui me manquait et qui était indispensable a mon fonctionnement, mes partitions et ma guitare. Je la sortis de ca housse doucement pour la placer sur le socle que j'avais amener dans ma valise et vérifia qu'elle n'avais reçu aucun choc pendant le trajet.
Lorsque tout ceci fut fait je pu m'allonger sur mon lit dans un grand soupir de soulagement, c'est pas le tout mais plusieurs heures de voiture ca crève !
On resta un moment sans rien dire, chacun a regarder quelque part quand Akise brisa le silence. J'eu la soudaine envie de l'embrasser pour avoir fait une tel action ! Il me demanda d'ou je venais, question a la quel j'acceptais de répondre sans en avoir honte.

"De Tokyo, j'y ai passer toute mon enfance, et toi ? Tu vient d'ou ?"

Je me remis assis sur mon lit puis attendis sa réponse tout en le détaillant plus ou moins discrètement. Franchement ! J'aurais pu tomber sur bien pire ! Je le trouve plutôt mignon se garçon !
Je me mis par instinct a joué avec l'une de mes mèches de cheveux tout en détaillant mon colocataire.

"Je sent que cette année va être tout a fait sympathique !" Lui dis je avec un sourire en coin

Hmmm oui, j'ai toujours aimé faire se genre de sous entendu plus moins subtile . . . Dommage que la plus part des garçon a qui j'ai fait se genre de chose était hétéro . . . Dommage, dommage . . .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otoko Gakuen
avatar
Akise Aru

Messages : 25
Points : 29
Date d'inscription : 26/06/2012
Age : 24

Information ♪
Statuts de couple :: Célibataire.
Vos Relation :

MessageSujet: Re: Chambre N°2 Jeu 28 Juin - 12:19

    De Tokyo donc ? Interessant. C'est une ville assez jolie, j'y suis aller certes pas beaucoup, vue que j'étais occupé si vous voyez ce que je veux dire.. Mais c'est une ville sympathique, y'a pas à dire. Je hochais la tête puis m'asseyais sur mon lit pour une seconde fois avant de prendre mon violon dans les mains et le poser sur mes genoux. D'où je venais moi ? pfiouh, comment je vais dire ça sans être froid.. ça vas etre dur. Si je répond "je viens d'un endroit froid et puant l'argent , où des êtres aussi pathétique que con n'arrêtait pas de m'éttoufer" , un truc du genre hum.. Je pense que je vais l’inquiéter, j'ai tendance à en faire de trop mais.. Quand je joue sur les mots, cela peut prendre de grosses tournures. Je pense que si j'aurais fuit, ça n'aurait pas servis à grand chose, on m'aurait surtout retrouver en quelque minutes ~ Bref, j'étais entrer dans mes pensés sur le coup et je plantais alors mon regard dans celui de Maël qui attendait encore une réponse donc. Je sais pas tellement comme formuler ma réponse mais je vais faire avec, après tout.. Pourquoi cacher la vérité ? Peut-être parce qu'il est encor eun inconnu pour moi ? osef, après tout, je ne suis plus à ça prêt, je pense me plair plus ici que ailleurs. Cela risque d'être interessant tout ça.

    "
    Je viens ... D'une ville quelconque du Japon.. Je dirais que son nom n'est pas très important." Dis-je en soupirant.

    Sa dernière phrase me laissais assez perplexe, tellement que je le regardais de nouveau et je voyais un petit sourire en coin qui voulait tout dire. Une année tout à fait sympatique hein ? Je commençais à avoir certaines idées en tête mais il ne fallait pas que je m'enflamme trop vite. Y'a t-il un sous entendu là dedans J'ai l'impression que lui. Si il me provoque et bien soit, moi aussi je sais jouer aux provocations et je peut vous dire que lorsque j'ai des idées, ça peut aller très loin. Je ne souriais pas, comme si je n'avais pas compris sa phrase alors que c'étais tout le contraire. Je m'étirais longuement en baillant puis je le regardais avec une petite mine en essuyant mon front lentement. J'ouvrais les yeux et le regardais avec un regard malicieux qui s'enlevais très vite comme pour mettre du suspence.

    "
    Il faut chaud tu ne trouve pas ? " Lui demandais-je d'un ton parfaitement normal en enlevant mon tee-shirt pour être torse-nu à présent.

    Je jetais mon tee-shirt derrière moi qui retombais sur le lit donc alors que je me massais la nuque en ayant un petit sourire en coin cette fois. Le coup d eil fait chaud franchement c'est.. Beaucoup utilisé ? Au moins, il sera que j’ai compris moi même ses attention et on est tout les deux d'accords sur ce point. Enfin du moins.. J'espère car je n'ai pas envie de me faire d efausses idées et de me taper la honte, non merci. Je suis gentil moi.. non ? hmhm. Je posais mes deux mains sur chaque coté d emoin bassin, attendant une quelconque réaftion provenant de mon colocataie. va-tu continuer de provoquer mon petit ? J'attend. Je plongeais mon regard rosé dans le sien, comme pour mettre une certaines douce pression.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otoko Gakuen
avatar
Maël Saddler

Messages : 21
Points : 23
Date d'inscription : 26/06/2012
Age : 24

MessageSujet: Re: Chambre N°2 Jeu 28 Juin - 12:40

Croyant tout d'abord que mon camarade n'avais pas compris mon sous entendu je revint vite sur mes doute ! Il commença a me laisser voir des choses qui aurais pu faire sauter tout le monde au plafond ! Et bien que s'en soit mon envie je pris le contrôle sur moi et entra dans son jeu. Je me mis sur mes pieds puis retira mon tee-shirt, le faisant voler sur mon lui tout en lui répondant que si, en effet, il faisait un chaleur torride dans cette pièce. Je m'approcha de mon sac qui se trouvait au sol, tout au bout de mon lit et y pris la bouteille d'eau pour commencer a en boire de grande gorgé en prenant soin de laisser un peu d'eau me couler sur le torse ! Eh ! Autant joué la provoc jusqu'au bout hein ! j'avais un peu le sentiment de me trouver dans une pub pour de l'eau minéralise en faisant ça mais on s'en fou ! Je pencha mon regard vers lui pour planter mes yeux dans les siens et lui demanda d'une voix que je voulais faire innocente mais dont je doute du résultat

"Tu veux a boire pour te rafraîchir ?"

Je finis ma phrase en me passant la langue sur les levres puis, tout en lui tendant la bouteille d'eau, je remis plusieurs mèches de cheveux en place. Dans chacune de mes actions je ne quittais pas mon camarade des yeux afin d’être sur de ne pas louper mon effet. Mais ce qui est perturbant dans se genre de petit jeu c'est qu'on est jamais trop sur de l'effet que ça provoque chez les autres . . . En tout cas une chose est sur c'est que chez moi il me fait un effet fou ! Je lui laissa la bouteille pour me mettre derrière lui et lui dire a l'oreille

"Tu semblait avoir une douleur par ici, un petit massage ?"

Puis je me mis a le masser doucement en m'arrangeant pour que nos peau se frôlent. C'est le genre de passage ou habituellement j'aurais sauter sur la personne mais la . . . J'ai envie de faire durée un peu la chose ! C'est qu'il a un sacré corps le bougre ! Il me plais de plus en plus se garçon !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otoko Gakuen
avatar
Akise Aru

Messages : 25
Points : 29
Date d'inscription : 26/06/2012
Age : 24

Information ♪
Statuts de couple :: Célibataire.
Vos Relation :

MessageSujet: Re: Chambre N°2 Jeu 28 Juin - 13:20

    Ah mais c'est qu'il est chaud en faite. Il enlevais lui aussi son haut , il avait tout à fait compris que c'étais un bon jeux de provocation et il ne se gênais pas pour y jouer en beauté. Il prenais une bouteille dans ses mains et ainsi il buvait mais comment dire.. sensuellement ? Je dirais ça, oui. De l'eau coulait le long de son torse et j'aurais bien eus envis de l'essuyer moi même, dommage que c'est pas une boisson sucrée. Il venu ensuite prêt d emoi pour se pencher prêt de mon visage et me demander si je voulais boire d'une voix sois disante innocante mais je voyais claire dans son jeux comme dans de l'eau de roche, haha quel jeux de mot pourriiiiis. Je prenais quand même sa bouteille alors qu'il se lêchais les lèvres et moi j'avais un petit sourire en coin qui ne disais rien de bon mais ça, il s'en doute surement. Il se mit ensuite derrière moi afin de me chuchoter à l'oreille d'une façon alléchante si je voulais un petit massage. Evidemment, je ne disais pas non car le smassages, quand y'a quelque chose derrière c'est assez avantageux ~

    Son torse se frottant parfois à mon dos, j'essayais de tenir en place tout comme lui pour pas craquer en premier, ce serais pas drôle sinon ! En tout cas, je me détendais incroyablement, frissonant légèrement de ses gestes. Il me fait un effet fou, ou c'est tout simplement parce que je m'excite et ce n'est pas très surprenant .. Je gardais mes mains sur mes cuisses puis je prenais ses mains pour lentement les glisser à ma taille , mais vraiment très lentement comme pour l'inciter à faire des messages partout mais c'est surtout pour me tripoter que je faisait ça, j'aime bien les câlins moi, surtout quand ça viens d'un mignon garçon comme lui. C'est le genre de personne que je prend plaisir à provoquer, c'est très marrant même.

    "
    Ne te gêne pas voyons. " Dis-je d'une voix tout à fait normal , encore une fois, bien que sur l'instant, cela me chauffais incroyablement.

    La bouteille dans les mains, je bu une gorgée en fermant les yeux comme si c'était quelque chose qui allait me stimuler alors que ce n'étais seulement que de l'eau. Huuum ! Je posais ensuite la bouteille , dissimulant mon regard sous mes mèches de cheveux, laissant perplexe mon camarade qui penchais la tête sur le coté pour essayer de voir mon regard. Sa main se posant de nouveau sur mon épaule, je l'a prenais et me retournais comme si j'avais eus peur et me retrouvais à ses dessus.

    "
    Oups." Dis-je en souriant , comme nerveux mais bien sûr.. Ce n'est qu'un masque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otoko Gakuen
avatar
Maël Saddler

Messages : 21
Points : 23
Date d'inscription : 26/06/2012
Age : 24

MessageSujet: Re: Chambre N°2 Jeu 28 Juin - 13:50

c'etait la chose de trop ! Le fait de me retrouver en dessous de lui . . . Pwwwooooaaa ! Je me mis sur mes coude puis l'embrassa a pleine bouche, nouas laissant a peine le temps de respirer ! Se petit jeu avais duré assez longtemps maintenant et je commençait a me sentir mal a l'aise dans mon pantalon ! je fis donc glisser mes doigts doucement sur toute la peau qui était visible puis fis un léger pincement sur l'un de ses tétons. Tout pendant que mes doigts se baladaient sur sa peau je demanda l’accès a sa cavité buccale afin d’approfondir ma visite. Accès qui me fut autorisé sans trop avoir a me faire prier ! Je me releva de tel façon qu'il se retrouva assis sur mes genoux, me permettant une meilleur approche des choses. Je repris d'une mains mes affères tétoniale pendant que l'autre se baladait sur son torse jusqu'au début de son pantalon. Lui aussi semblait être un peu a l’étroit a l’intérieur ! Je voulu donc être un gentil garçon et lui défis le bouton mais je pris bien mon temps afin de faire durée le plaisir, c'est bien connu ! C'est encore meilleur quand on attend !

Au bout d'un moment nos bouche se séparèrent et j'en profita pour passer en mode suçon ! J'aime bien laisser une petite marque de mon passage. Ne me sentant plus trop a mon aise en dessous je fis inverser les rôles sans même prendre la peine de demander puis je descendis jusqu'a l'ouverture du pantalon que je venais de faire. Avec les dents je pris les morceaux de tissus qui me barrait la route et les fis descendre jusqu'au cheville de mon camarade. je sentais toute l'excitation monter en moi ! Ça faisait tellement longtemps que je n'avais pas eu l'occasion de m'amuser avec tout mes boulots ! Du coup je vais pas me retenir aujourd'hui ! Je repris place juste au dessus de son pénis pour lui appliquer de lent aller et venu du bout de ma langue histoire de le faire languir un peu ! C'est toujours très amusant de faire ça ! On sent le pénis se lever et se baisser au fur et a mesure des allé et venu . . . Estiment qu'il avais assez eu le droit a des gâteries je me remis a l’embrasser sur le torse pour remonter a ses levres mais tout en continuant a faire des allé et venu de ma mains sur son pénis.

"Ça te va ou tu veux qu'on passe dans un mode un peu plus sauvage ?" lui demandai je d'une voix roque juste au creux de l'oreille avant de lui lécher le lobe de celle ci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otoko Gakuen
avatar
Akise Aru

Messages : 25
Points : 29
Date d'inscription : 26/06/2012
Age : 24

Information ♪
Statuts de couple :: Célibataire.
Vos Relation :

MessageSujet: Re: Chambre N°2 Jeu 28 Juin - 14:21

    Ce que j'avais fait l'avait fait craquer et j'avais pas eus le temps d'avoir une réponse que ses lèvres s'écrasèrent sur les miennes alors que sa main descendait le long de mon torse en me pinçant l'un des téton en même temps. Ayant un petit rictus sur le coup, vue que ça fait un bout de temps que j'avais pas ressentis ça , on commençais alors un baiser chaud et langoureux, entremêlant nos langue de façon sensuelle. Je me retrouvais ensuite assis sur ses genoux et il me tripotais les boutons de mon pantalon. Il y vas francos, j'aime ça ! Un petit sourire pervers au coin des lèvres, je me laissais allonger sur le lit bien que je n'aimais pas tellement que l'on se met à mes dessous comme ça mais pour une fois, j'allais faire pour l'instant un effort et alors une exception pour ce beau étalon ténébreux. il mavait d'ailleurs fait un suçon ce petit cochon ! Hum, c'est.. voilà. Je frissonais à chaque contactes de ses mains et sa bouche et en parlant de bouche..

    Je le regardait faire à ce qu'il faisait à mes bas, ce qui quelque part m'amusais sans que je le montre réellement. Je frémissais ensuite du contacte de sa langue à mon pénis qui était en mi érection. Il faisait de lent mouvements de tête, ce qui avait comme effet de m'exciter peu à peu, huuum.... Soufflant d'aise, vue que tantôt j'étais bien torp serrer dans mon boxer, il remontais sa bouche de mon torse à mon oreille ou il me demandait déjà si ça allait avant de me mordiller la lobe. Hum.. Que répondre .. Je pourrais demander plus mais il se pourrait bien qu'il ai plus loin dans cette soumission enfin je me comprend. Je reprenais mon souffle et sans rien lui demander ni dire, je l'allongeais de nouveau mais lui chuhcottais au creux de l'oreille qu'il ne devait pas être le seul à s'amuser comme ça. Je me retournais donc et l'on faisait en quelque sorte .. non. On FAISAIT la position du 69. Je veux vraiment pas rester à rien faire, mec. J'enlevais alors son pantalon et regardais la bosse qui était former à son boxer humhum. Je posais ma main dessus et fit des gestes circulaire pour stimuler tout ça et jouer aussi un peu. Je déposais un baiser au dessus du tissu puis je reocmmençais mes caresse , mettant une certaine pression pour bien lui faire sentir mes gestes. Je finissais par enlever le boxer et son sexe se levait alors naturellement devant mon visage.

    "
    Eh bien, tu cache bien ton jeux." Dis-je d'une voix basse en souriant en coin.

    Je prenais son pénis dans ma main sans rien mettre comme pression, faisant des vas et viens très lent, du bout des doigts. Je sentais qu'il me faisais aussi des chose sà l'arrière et je me genais pas pour faire comprendre que ça me plaisit en soufflant et poussant des petit bruit excitant, du moins j'espère. Je finissais par le masturber , lapant son gland comme un petit chat qui cherchais son lait. Je l'entendais aussi pousser son plaisir par de petit bruit qui ne me laissais pas indifférant. Je finissais par arrêter ce supplice et prenais alors son sexe en bouche, j'y allait pas doucement disons car bon.. ça sert à rien après un jeux de provoque comme ça ! Un plan comme ça entre colocataire.. C'est cool.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otoko Gakuen
avatar
Maël Saddler

Messages : 21
Points : 23
Date d'inscription : 26/06/2012
Age : 24

MessageSujet: Re: Chambre N°2 Jeu 28 Juin - 15:07

J'aime les garçons qui prennent les devants et la je doit dire que je fus agréablement surpris en me retrouvant dans la position du 69 ! Plus le temps passait plus de petit cris étouffé sortait de nos gorges a tout les deux, il faut dire aussi qu'il était difficile de se contrôler ! Je faisait de petit tour de langue autour de la verge de mon camarade, lui procurant un plaisir . . . visiblement pas mal ! Puis j'enchainait avec des va et viens un coup lent un coup rapide histoire de lui faire tourner un peu la tête. On resta ainsi un moment lorsque j'eu l'envie de changer un peu alors j'arreta d'un coup mes va viens pour humidifié deux de mes doigts en espérant que mon camarade ne s'en appercoive pas, puis je repris mon activité mais avec un petit "bonus" je fis glisser un doigt en lui puis fis de lent va et vient. Se premier doigt fut vite suivit d'un deuxième puis d'un troisième. J'avais bien vu qu'il n'aimais pas trop l'idée de se laisser faire a la façon dont il avais changer de position mais je n'avais pas pour habitude de me laisser prendre sans opposé de résistance! Il était rare que je sois Uke et la, en l'aucurance je n'en avais pas du tout l'envie ! Donc maintenant attendons de voir comment monsieur va réagir !

Aillant assez de cette position, je suis un garçon qui se lasse vite, il me faut du nouveau ! Et je sent qu'ici il y en aura, du nouveau ! Je nous fis basculer de tel façon que je me retrouvais a nouveau dessus et lui en dessous mais cette fois j'avais une toute autre idée que les préliminaire ! Je me mis donc au bout du lit en faisant attention que mon colocataire ne veuille pas me piquer ma place puis mis ses jambes sur mes épaules. Je m’avança vers lui avec un sourire en coin pour lui chuchoter un simple

"Désolé mais j'aime pas être en dessous"

Je lui lécha l'oreille avant de le pénétré d'abord doucement afin d'évité toute douleur inutile qui pourrais gâcher un moment de plaisir comme celui ci. Une fois que j'eu le sentiments qu'il était prêt je commença a faire des mouvement de bassin de plus en plus au fur et a mesure de chaque allé et venu. Nos voix se maillaient l'une a l'autre, personnellement je ne cherchais même plus a me retenir ! C’était tellement de faire ca ! Surtout après une période d’abstinence ! Je me faisait de moins en moins doux et de plus en plus brusque dans mes mouvements mais ca n'avais pas non plus l'air de lui déplaire !
Puis tout a coup j'eu une envie subite. Je me retira de lui puis alla a son oreille pour lui dire

"A ton tour si tu veux, je te fait une fleur pour notre premier jour dans la même chambre"

Puis je me mis en position levrette, attendant simplement qu'il prenne la proposition qui venait de lui être faite. Autant tout expérimenter !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otoko Gakuen
avatar
Akise Aru

Messages : 25
Points : 29
Date d'inscription : 26/06/2012
Age : 24

Information ♪
Statuts de couple :: Célibataire.
Vos Relation :

MessageSujet: Re: Chambre N°2 Jeu 28 Juin - 18:22

    Arf, je sentais quelque chose d'humide à mon intimité et ce que je prévisageais arrivait bien sûr très vite. Je sentait ses doigts entrer en moi vivement , d’abord un , puis deux et trois. Je gémissais doucement à ce qu'il me faisait car évidemment je le sentais passer. Les sourcils froncer, au bout d'un petit laps de temps, il ùe retournais et m'allongeais sur les draps, c'est ainsi qu'il se positionnais pour mettre mes jambes sur ses épaules et il me disait que, tout simplement il n'aimais pas être en dessous de quelqu'un. Oh ? Un seme j'imagine ? Bon, de toute façon, cela ne me dérange pas le moins du monde mais au départ, en voyant sa tête, j'avais crus autre chose. Mais faut jamais s'arrêter à la première impression et ça, j'ai encore eus faux. Il me lechouillais l'oreille puis commençais à me pénétrer doucement. Heureusement pour lui, il y avllait déjà doucement pour pas tout brusquer puis, il commençait des mouvements de vas et viens évidemment en moi, de plus en plus fort et impétueux. Je gémissais pas trop fort car .. disons que je ne suis pas du genre à faire extrêmement de bruit, surtout quand c'est moi le Uke, cela ne m'enchante déjà pas vraiment donc si faut faire en plus du bruit pour montrer sa soumission.. non merci. Je serrais les draps alors qu'il allait de plus en plus vite dans ses mouvements jusqu'a arrêter soudainement. J'ouvrais doucement les yeux, desserant les draps pour ensuite me redresser après bien sûr qu'il m'ai chuchoter que c'était à mon tour et nia nia nia. Je le regardait avec un arque de sourcils puis je soupirais en me mettant à genoux déjà et le regardait en souriant en coin.

    "
    Faudrait savoir hein."

    Bon au moins, je n'aurais pas été Uke très longtemps.. Enfin, du moins pour l'instant mais bref. Je savais pas tellement si je devais le préparer ou pas mais vue comment il se positionnais, je pense que je peut y aller directe. Au pire, il me le dira si ça vas mal. Je posais mes mains sur son bassin, passant d'abord ma main sous lui pour lui caresser le corps chaud , sous ses nombreux soupires de plaisir, je le pénétrais alors lentement tout comme il me l'avais fait avant. Enfonçant mon sexe jusqu'au bout, je le ressortais ensuite pour le ré-enfoncer et ensuite, après être sur qu'il ai pas super mal, je faisait alors des vas et viens d'abord modérer puis j'allais donc de plus en plus vite, en faisant bien sûr attention à ne pas faire de faux mouvements, je n'aimerais pas faire une connerie hein.. Je soufflais, continuant de m'acharner sur son petit cul ferme , me nourrissant de ses petits gémissements. Lui qui aime pas être en dessous, il a l'air quand même d'aimer ça, se faire sauvagement enculer hum. Enfin, je restais quand même modeste faut pas rêver non plus, je suis pas si méchant que ça..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre du conseil des élèves
avatar
Yuu R. Kaito

Messages : 122
Points : 182
Date d'inscription : 26/06/2012
Age : 23

Information ♪
Statuts de couple :: Célibataire
Vos Relation :

MessageSujet: Re: Chambre N°2 Jeu 28 Juin - 19:50

[Edit : Vous me bafferez tout à l'heure x) Je pouvais pas m'en empêcher *Siflotte*]

Yuu était monté en vitesse à l'étage cherchant sa chambre en regardant un peu partout...ça chambre qu'était-elle déjà ? Il n'en n'avait plus vraiment de souvenir et le seul moyens qu'il avait pour trouver sa fameuse chambre était surement de regarder voir si il ne trouvait pas le professeur responsable où un élèves qui pourrait justement le renseigné...Un peu trop agité le garçons passa devant quelques chambres tentant en vain d'ouvrir la porte et de cogner mais personnes ne répondi jusqu'au moment où...Clic..la porte s'ouvrit...sur une scènes qui le laissa un peu hébété...Hoquêtant de surprise.

- Oups Sorry !

Il referma la porte aussi tôt , le vissage rouge. Ce n'était pas la première fois qu'il voyait se genre de scène se produire et bien qu'il n'avait vraiment rien contre ça. La surprise de voir ça le troublait quelques peu...ce n'était pas quelques chose d'habituel...Normal oui dans sa tête mais on ne s'attendais pas toujours à croisé..ce genre de chose ..Il réfréna un légé sourire puis il partit à la course dans le corridor.

▀▄▀▄▀▄▀▄▀▄▀▄▀▄▀▄▀▄▀▄▀▄▀▄▀▄▀▄▀▄▀▄▀▄▀▄▀▄▀▄▀▄▀▄▀▄▀▄▀▄▀▄▀▄▀▄▀


★ Parfois se sont les plus stupides qui aime sans conditions qui souffre le moi au final...★
☆ Stupide ☆ Enfantin ☆ Heureux ☆ Simpliste ☆ Masochiste ☆Tendre ☆ Uke ☆ Seme ☆
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otoko Gakuen
avatar
Maël Saddler

Messages : 21
Points : 23
Date d'inscription : 26/06/2012
Age : 24

MessageSujet: Re: Chambre N°2 Ven 29 Juin - 17:30

Nous étions dans un moment fort agréable, c'est qu'il est plutôt doué le bonhomme. Je ne retenais plus ma voix depuis plusieurs minutes, on laissait cour a nos envie lorsque tout a coup la porte s'ouvrit et qu'un garçon resta planter sur le pas de la porte tout rouge avec un air niai coller sur le visage. Il ressortis vite ceci étant dit il repartis très vite ! On se retrouva donc tout les deux a regarder la porte encore un peu surpris et a cet instant je me maudis intérieurement de ne pas avoir fermer la porte ! Je repris mes esprits puis émis un grognement pour que mon colocataire reprenne ses activités.

Il repris donc ses aller et venu allant de plus en plus fort alors que moi je laissait ma voix aller comme bon lui semblait. Puis arriva le moment ou Akise se déversa en moi. Je me laissa tomber un instant sur le lit pour reprendre mon souffle puis m'assis en regardant mon camarade.

"Ravi d'avoir eu une tel parti de jambe en l'air avec toi ! On remet ca quand tu veux"

Puis ca ne devrais pas être trop compliquer et tant donner que nous allions passer cette année tout deux dans la même pièce. Je me remis sur mes pieds en remettant mon pantalon, je fis un grand étirement puis m'ébouriffa rapidement mes cheveux pour leur donner un semblant d'aspect. Un rapide coup d'œil vers la fenêtre me fis me rendre compte qu'il faisait déjà presque nuit. Donc avant de faire un rapide tour d'horizon des bâtiments ou je passerai mon année je pris la descision d'aller manger un morceau. Je fis un léger pivot vers Akise pour lui poser une question

"Ca te dit de manger un morceau au réfectoire ou tu préfère rester ici ?"

Je repris mon tee-shirt poser sur mon lit pour le remettre en attendant ca réponse.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otoko Gakuen
avatar
Akise Aru

Messages : 25
Points : 29
Date d'inscription : 26/06/2012
Age : 24

Information ♪
Statuts de couple :: Célibataire.
Vos Relation :

MessageSujet: Re: Chambre N°2 Ven 29 Juin - 17:43

    Alors que je faisait du mieux que e pouvais pour que monsieur Maël sois satisfait, un bruit de porte se faisait entendre et j'arrêtais donc mes mouvements pour tourner ma tête vers la porte ou un jeune homme nous regardait terriblement g^né avant de partir comme une fusé en s'excusant. Bon.. ça.. C'est fait. Pas gêner pour autant, je haussais les épaules et continuais donc de lui donner de fort coup de bassin jusqu’à avoir ma propre éjaculation ainsi que lui. Je me retirais doucement, reprenant mon souffle et essuyant aussi mon front. ça crève tout sa dis donc. Hochant la tête à ce qu'il me disais par rapport à de remettre ça quand je voulais, je me rhabillais donc aussi, boutonnant mes bouton de pantalon puis je baillais en m'étirant. Mon camarade me demandait si je voulait aller au réfectoire avec lui ou je restais ici pour me reposer. Huuum je sais pas trop. D'un coté j'ai envie de me reposer mais d'un autre...

    Pas envie de me coucher maintenant, c'est trop tôt. En plus, je sentais une petite crampe à l'estomac et je savais qu'il n'allais pas tarder à grogner et quand il grogne, ça me met mal à l'aise. J'enfouissais une main dans mes cheveux pour les ébouriffer légèrement, disant à Maël que je voulais aussi manger, avec un petit sourire. Donc on prenait nos clefs et sortaient ensemble de la chambre, je prenais une précaution, celle de fermer la chambre à CLEF puis je me tournais vers mon colloc' pour nous diriger vers le réfectoire ou du moins, on essayais de pas se perdre dès le départ, ce serais contraignant je dirais.. Soufflant, mon estomac finissait par grogner et je posais alors ma main sur mon bidon en fronçant les sourcils. Chuuut, tu va l'avoir ta bouffe feignant. Heureusement, quelques minutes après on arrivait devant la salle, putain que sa sent bon, une raison de plus pour aller manger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Chambre N°2

Revenir en haut Aller en bas
 

Chambre N°2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un pot de Chambre, signé Jean Erich René
» Chambre des députés / Fin de Mandat / « Qu’ils partent », soutiennent la société
» Démission de la vice présidente de la Chambre de commerce
» La Chambre Basse veut voler au secours de la population et renvoyer Alexis
» A PLATEFORME ALTERNATIVE SEMBLE EMPÊCHER L'INITE DE CONTROLER LA CHAMBRE BASSE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Otoko Gakuen :: Otoko Gakuen :: Le Pensionnats :: Dortoir N°1-